Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VIE QUOTIDIENNE: LA PATIENTE, L'INFIRMIER ET LE DOCTEUR

Accueil de la patiente et installation dans sa chambre...

- Il me faudrait récupérer votre carte vitale et votre carte de mutuelle s'il vous plaît.
- Tenez.
Elle me tend la pochette blanche de ses radios, sur laquelle est inscrit en gros son nom et son prénom.
- Tous les papiers sont dedans, prenez ce qu'il vous faut...

J'extirpe non sans peine, le premier papier: Les dépassements d'honoraires du chirurgien: 500 euros.
Vient ensuite le deuxième papier: Les dépassements d'honoraires de l'anesthésiste: 100 euros

Un peu déstabilisé, je regarde ma patiente aux cheveux longs, mal lavés. Elle est habillée avec une veste en coton jauni par le temps et traîne derrière elle un caddie bariolé à roulettes.

- Rappelez-moi, vous venez pour quoi?
- Euh...une extraction dentaire
- Ok, ok...
Je le note sur mon papier

Flashback: Souviens-toi quand tu travailles avec une tendinite au pied et que tu souffres à chaque pas. Quand tu nettoies les dégâts d'un lavement dans un bassin mal placé. Quand tu t'ai fais un tour de rein pour remonter la 22 dans son lit. Quand, la semaine dernière, j'ai pris un tampon pour une sombre histoire de chambre individuelle et de télé qui ne fonctionnait pas. Souviens-toi aussi lorsque tu fais des heures sup' et qu'on refuse de te les payer en argumentant un défaut d'organisation, lorsqu'on te demande de payer 75 euros pour le Conseil de l'Ordre. Rappelle-toi le misérable montant de ton dernier bulletin de salaire et dis-toi que c'est normal d'être payé bac +2 avec 3 ans et demi d'études...

Retour à la réalité: Le monsieur qui demande 500 euros en liquide pour 20 minutes d'intervention, entre dans la chambre et sans dire "Bonjour ou merde", me toise et me lance:
- Bon! Passez-moi le dossier!
- Bonjour. Je n'ai pas fini...
Il ne m'écoute pas et me prend le dossier des mains, regarde le nom de la patiente dont il ne se souvient même pas. Il tourne la page. Là, s'affiche maintenant le motif de l'intervention chirurgicale.
- Madame Martin! Alors comment ça va? Bien? Allez, demain, je vous prend à 8h, comme la dernière fois! Ouvrez la bouche pour voir?!
La patiente s'exécute sans mot dire. Le Monsieur, qui n'a pas encore 50 ans mais qui a déjà sa Rolex au poignet met son index au fond de la bouche de la dame, trifouille, force, palpe, puis passe sur une autre gencive.
- Hum! Ola oui! Il faudra peut-être faire pareil de l'autre côté mais on fera ça une autre fois. Allez! A demain! L'infirmier va tout vous expliquer.

Il jette le dossier sur le lit à la place de me le rendre, sort de la chambre. Un bruit écrasé, signe de pets foireux, retentit face à moi et une douce odeur que je connais effleure mes narines.

- Excusez-moi. C'est le choux...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> Et oui... heureusement que tous les médecins ne sont pas comme ça... malheureusement celui de mon service est comme ça... en plus je suis ASH alors c'est encore pire, c'est tout juste si j'existe !<br /> Dans ces conditions je comprends pourquoi il n'est pas utile de dire bonjour... <br /> Ce matin la cadre est venue me voir pour me demander de remplir les verres des patients quand je distribue les petits déjeuners (chose que je fais quand je débarrasse) car l'infirmière lui avait<br /> dit qu'elle était obligé de remplir chaque verre en distribuant les médicaments... ça fait un an que je travaille et on ne m'avait jamais rien dit... mais madame est revenue de son congé mat' et<br /> est toujours aussi empottée qu'avant !<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> Je ne sais pas où tu vas puiser ce qu'il faut pour affronter tout cela !<br /> chapeau et merci pour tous ces témoignages. Depuis que je te lis, je comprends mieux tout le travail que représente le métier d'infirmier ! Ma belle-soeur est infirmière et elle ne parle qu'à peine<br /> de son métier. Elle garde beaucoup de choses en elle car je pense que quand on commence à s'étendre à toutes les incohérences qui sévissent dans un établissement hospitalier, on ne doit pas finir<br /> d'en parler ! Elle fait son travail en toute humilité, conscience et respect de l'être humain et pour cela vous avez des conditions de travails et des salaires pas à la hauteur!<br /> bien du courage à toi et à tes collègues<br /> sourine<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> c'est un beau metier ce que vous faite<br /> ca vous permet d'ouvrir les yeux sur tous les categories sociale<br /> <br /> <br />
Répondre
É
<br /> Bizarre ça me rappelle mon taf à moi... comme quoi tous les métiers se ressemblent !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Là moi jirai le voir et je lui parlerai simplement en disant que pense le malade de la façon dont vous me parlez ???<br /> qui suis je pour vous ?sans moi que seriez vous ? pour vous un équipe c'est quoi au juste ?? et tout ça calmement, sans agressivité .AS tu déjà essayé une fois ??<br /> bonne journée à toi bises<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Je n'ai personnellement pas essayé cette approche car la légende veut, que quelqu'un l'ai déjà fait avant moi.<br /> <br /> L'imprudente aurait été attachée et bayonnée à son chariot tout un après-midi durant. Elle aurait été ensuite montrée du doigt et cataloguée comme celle "qui se la pète" et qui ose<br /> "donner des leçons de savoir-vivre à quelqu'un qui a bac + 11 ou 12".<br /> <br /> Plus sérieusement, dans certains cas, tu ne gagnes au mieux que de l'indifférence sinon le mépris et personne ne te répond.<br /> <br /> Bisous à toi aussi<br /> <br /> <br />
K
<br /> <br /> Bonjour DAN, tes récits de tous les jours, en tant qu'infirmer sont tellement criant de vérité, que j'en rie. Je me revois en tant que patiente, je me<br /> remémore les souvenirs de ses factures (nettement plus onéreuses) de ces infirmiers dévouées (infirmières) qui tentent ce qui est possible afin que nous soyons installées le mieux possible avant<br /> l'arrivée "du boss" qui ne se prend pas pour rien.....(je ne les aime plus , eux !!!!) .<br /> <br /> <br /> Tout est si bien décrit, impossible de ne pas se mettre, tant à ta place qu'a la place du patient .<br /> <br /> <br /> Merci pour tes écrits, merci pour tes mots, merci pour ton travail, et oui, « bac plus trois » qui ne vaut que « bac plus deux ». Merci<br /> d'être humain, dans le vrai sens du mot, même si très souvent tu me fais rire, je ressens « du respect » envers les patients, ce que beaucoup de médecins, chirurgiens et professeurs ne<br /> connaissent plus vraiment.....<br /> <br /> <br /> j'espère que tu pourras et aimeras encore un longtemps nous faire partager tes « instants de vie »<br /> <br /> <br /> ENCORE SUPER BRAVO, ET DES BISOUS POUR TA GENTILLESSE.<br /> <br /> <br /> Une fan, KELLY......   <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre