Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'herbe...

Le cannabis:



C'est quoi au juste?


Cannabis est à l'origine le nom latin de chanvre. Il désigne aujourd'hui le chanvre indien, plante psychotrope aux feuilles allongées et crénelées. Son principe actif est le Delta 9 Tetra-Hydro-Cannabinol, soit le THC dont vous avez déjà peut-être entendu parler. C'est ce THC qui agit sur le système nerveux et modifie les perceptions et sensations. On trouve le cannabis sous des formes différentes (huile, herbe et résine). On lui donne d'ailleurs toutes sortes de noms : marijuana, ganja ou beuh pour l'herbe ; haschisch, shit ou chichon pour la résine. En France, le cannabis se consomme le plus fréquemment sous forme de résine. La pâte, brune, noire ou beige, est chauffée à l'aide un briquet pour en détacher quelques miettes. Celles-ci sont mélangées avec du tabac et le tout est roulé dans une feuille de papier à cigarettes.

 

Quels sont les effets du cannabis ?

Tout dépend bien sûr de la quantité consommée. Les effets sont aussi variables d'un contexte à l'autre et d'une personne à l'autre. En règle générale cependant, les bouffées plongent le fumeur dans un état de détente et d'euphorie. Le haschisch trouble ses perceptions (il peut être plus sensible à la musique par exemple) mais ne provoque pas d'hallucinations, contrairement à d'autres drogues. Avec un "joint", on peut à tort se sentir plus lucide et plus vif d'esprit. En réalité, le cannabis altère nos capacités de raisonnement, réduit nos facultés de concentration, de mémorisation et nos réflexes. Si l'alcool peut rendre impulsif et agressif, le "hasch" est plutôt associé à l'apathie et la mollesse. L'expérience peut parfois tourner au "bad trip" quand on a trop fumé ou que l'on ne se sent pas trop bien à la base et laisser un mauvais souvenir. Au registre des effets désagréables : tremblements, vertiges, sueurs froides, nausées, sensation d'étouffement et même crise d'angoisse parfois.

 

 

A quel âge fume-t-on son premier "joint" ?

A 17 ans, un adolescent sur deux déclare avoir déjà fumé du cannabis. En moyenne, c'est à 15 ans que les jeunes essaient pour la première fois. Les garçons commencent plus tôt que les filles. A 17 ans, un ado sur cinq consomme du haschisch plus de dix fois par an. Plus d'un sur dix fume plusieurs fois par semaine (1). Le phénomène touche aujourd'hui toutes les classes sociales.

 

 

Que dit la loi ?

La loi du 31 décembre 1970 prévoit jusqu'à un an d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende pour les usagers. Dans les faits, les peines de prison restent rares. D'une juridiction à l'autre, les pratiques diffèrent : en province par exemple, un consommateur trouvé en possession de 10 g de cannabis pourra être poursuivi alors qu'il ne le sera pas dans une grande ville. Pour les trafiquants, la peine peut aller jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende.

 

 

Combien cela coûte ?

Selon une enquête réalisée par l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) en 2005, une barrette de 3 g de shit revient à environ 10 euros. Une personne fumant un "joint" par jour dépense environ 130 euros par mois.

 

 

Les adresses et numéros utiles

 

www.drogues.gouv.fr : vous y trouvez de nombreuses réponses à vos questions et des conseils pour savoir comment réagir et en parler avec votre ado (rubrique Ressources). Si vous recherchez les adresses des consultations Cannabis dans votre département, vous pouvez aller directement à la rubrique "Grand public-Dossier cannabis". Anonymes et gratuites, ces consultations ont plusieurs objectifs dont celui d'accueillir et de soutenir les parents ou d'aider les adolescents à évaluer leurs consommations.

Bon à savoir:

Aujourd’hui, Christine n’a pas reçu son colis habituel de cannabis. Confisqué par la police. Et une menace d’amende par là-dessus. Cette jeune femme atteinte de sclérose en plaques a beau expliquer au gendarme que la fumée de cette plante soulage la raideur musculaire, rien n’y fait : la loi, c’est la loi.
Le prénom est fictif, la situation bien réelle. Des histoires comme celle-ci, Eric Jeanneret, secrétaire romand de la Société suisse de la sclérose en plaques, en a des dizaines à raconter....

Insolite:

Décidemment, on trouve vraiment de tout sur : un simulateur de vol caché, des étoiles, un historique sur la crise du Darfour, des cyclistes, des cyclones et même des requins !

Récemment, Google Earth a même été utilisé pour tenter de retrouver l’aventurier Steve Fossett (sans succès à l’heure actuelle). Il semblerait que la police américaine ait trouvé une nouvelle utilisation du logiciel d’imagerie aérienne de Google Earth : traquer les champs de cannabis !

En effet, les autorités policières de l’état du Wisconsin utiliseraient les photos satellites de Google Earth pour identifier des zones de culture de cannabis. “C’est beaucoup moins cher que le survol par hélicoptère” aurait déclaré un des officiers suite à la capture d’un trafiquant qui venait de récolter quelque 9 kilos de marijuana dans sa plantation.

Par comparaison avec leur système cartographique et les images satellites de Google Earth, les autorités identifieraient également des modifications dans le paysage comme la construction de piscines ou de bâtiments n’ayant pas reçu d’autorisations. On n’arrête pas le progrès !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
 <br /> Bravo pour ton blog<br /> <br /> Bon week end<br /> <br /> Alain et Pascale<br /> <br /> http://femmes-en-1900.over-blog.com<br /> De nouvelles gravures tous les jours<br />
Répondre
B
A-T-On vraiment besoin de toute cette definition pour apprecier les vertus de cette plante? lol, Pas sur
Répondre
H
bonjourinformation interressanteEn ce qui me concerne je milite pour la dépénalisation médicale... Je vois autour de moi des gens qui souffrent de cancer, de migraines chroniques et qui se rendent hors la loi, juste pour un peu moins de souffrance. J'ai récemment vu quelqu'un qui n'a jamais touché une cigarette de sa vie fumer 3 joints d'herbe par jour pour soulager ses douleurs . Il me disait que cela ne lui provoqauit pas les effets secondaires qu'entrainait habituellement la prise de ses antalgiques et autres médicaments... Son estomac ne lui faisait plus mal et il avait pu supprimer la prise de médicaments qui protégeait celui ci. Il prenait 7 cachets differents 4 fois par jour, maintenant il n'en prends plus que 3, toujours 4 fois par jour...Est ce mieux ? Pour la sécu, surement, pour ses poumons , probablement pas.... Pour son moral, oui !  Mais dans son cas, qu'est ce qui compte exactement ?
Répondre
0
plein d'informations sur le cannabis, pas mal la petite annecdote sur google earth!!!merci pour le lien
Répondre
K
coucou,tu as oublié de dire le principal  ca deodorise super bien !aller, bonne soiree, biz
Répondre
K
coucou,tu as oublié de dire le principal  ca deodorise super bien !aller, bonne soiree, biz
Répondre