Scène de vie aux urgences.

Publié le par Dan

Mardi après-midi, 16h moins quelque chose. Je me rends à la fac de médecine, comme maintenant plusieurs mois. Je sors de ma résidence à pied et je n'ai qu'a longer la rue principale sur une centaine de mètres, avant d'arriver dans l'antre du savoir.

Le ciel est gris. Je me dépêche car j'ai la désagréable crainte qu'une goutte d'eau me tombe sur le coin du nez. J'hâte le pas.
1m86, ça aide! J'arrive enfin devant la faculté.


Elle est entourée d'une barrière métallique et ne possède qu'une entrée pour les piétons. Ma résidence est situé à l'arrière de l'établissement. Autrement dit,  soit je fais tout le tour d'une faculté qui fait plusieurs hectares pour passer par la porte officielle, soit, je passe par ce petit trou dans la barrière, que j'ai remarqué la veille. Je diminue ainsi considérablement mon trajet.
J'opte sans trop hésiter pour la deuxième solution. Me voilà, avec mon sac à dos, me faufilant dans le trou de la barrière. Je remarque que l'endroit est très fréquenté. Plus d'herbes au sol. Vélos attachés à la barrière à côté de ce trou...Je ne suis pas le seul à l'avoir repéré.

Tout mon corps passe sans encombre, mon sac aussi et au moment où c'est à ma tête de passer, je me cogne sur le haut de la barrière. "Aïe!!!" Instinctivement, je met ma main et je frotte mon crâne endolori. Je n'ai pas tapé fort mais ça me pique un peu. Je regarde ma main et je la vois...... toute rouge! Du sang!! Du sang partout!! Je commence à le sentir couler sur mon front. Je viens de m'ouvrir le cuir chevelu.

Comme un vieux réflexe, je penche ma tête en avant. Je vois alors une goutte tomber de mon front puis deux, puis trois c'est enfin un filet de sang continu qui s'écoule par terre.

Une petite flaque ne tarde pas à se constituer. Je m'avance alors dans la fac car je comprends vite que là, j'ai besoin d'aide. Et puis entre nous, si je ne trouve pas d'aide dans la fac de médecine, où en trouver? Je croise un étudiant. Il s'arrête et me regarde. Il comprend vite la situation sans que je n'ai à lui explique quoique ce soit. Il me donne un tee-shirt propre pour que je comprime la plaie sur ma tête et me dit qu'il m'emmène de suite aux urgences. Il est garé devant la fac.

Ni une, ni deux, nous voilà parti aux urgences. Je m'excuse pendant le trajet pour le sang qui coule dans sa voiture. Il me répond de ne pas m'inquiéter et que ce n'est rien. Je perds pas mal de sang. Un cuir chevelu, ça saigne!

On passe aux urgences directement par l'entrée du Samu. Une dame vient vers moi et me demande ce qu'il s'est passé. Je lui explique rapidement la situation et à ma plus grande surprise, elle me répond:


- Vous avez votre carte vitale et votre carte de mutuelle?

Je pense alors qu'elle n'a pas bien saisit l'urgence de la situation. D'un naturel impulsif, je m'emporte illico et lui répond:
- Non mais sincèrement, vous croyez vraiment que c'est ma priorité là?

Joignant les gestes à la paroles, j'enlève la compression que j'effectuais sur mon crâne. Je lui montre alors un tee-shirt complètement imbibé de sang et, alors que je penche ma tête en avant pour lui montrer l'ouverture de mon crâne, le sang se met à gicler sur son bureau et se met à couler en filet sur ses papiers.

Elle s'est alors levée promptement et m'a dit:
- Vite !!!! Passez en salle de suture, j'avertis l'interne!!!!

Quelques secondes plus tard, me voilà couché sur la table de suture. L'interne arrive et sans me dire "bonjour", commence à regarder les dégâts sur mon crâne. "Il faut mettre des agrafes" me dit-il. Pas de problème, allons-y. Le seul soucis, c'est qu'il n'a plus d'agrafeuse.

Mais, mon interne, roi du système D, demande à son collègue qui suture quelqu'un d'autre a côté de moi si sur sa table, il se sert de son agrafeuse. "Non, non" lui dit-il. Il n'en fallait pas davantage pour que l'agrafeuse, préparée pour le monsieur d'à côté, finisse sur ma tête.

Me voilà suturé à vif. Au début ça fait mal, à la fin, on ne sent plus rien. Peut-être parce que je commence à avoir la tête qui tourne, peut-être que je ne sens plus la douleur parce que je ne me sens pas bien...

L'interne voit que je suis à la limite de tomber dans les pommes. Il me dit "C'est bon j'ai fini, restez un peu couché et pensez à vous laver le visage avant de partir, au lavabo que vous avez en face"

Je suis resté couché peut-être que 5 minutes et je me suis levé pour aller me rincer le visage. Au-dessus du lavabo, une glace. Je me regarde. Je me vois pour la première fois depuis l'incident. J'ai le visage rouge sang. Le sang à coagulé partout. Je me suis rincé pendant bien 10 minutes avant de pouvoir tout faire partir.

Je suis ensuite ressorti de la salle de suture et je suis revenu à l'accueil. Cherchant du regard la personne qui m'avait
déposée aux urgences. Je me retrouve alors nez-à-nez avec la dame qui m'a accueilli. Elle me dit que la personne est partie et que je n'ai qu'a rentrer chez moi, elle m'enverra la facture à la maison.

Il est 22h. Il fait nuit. Il fait froid car nous sommes en hiver. Je sors de l'hôpital. Je suis seul. J'ai mal au crâne. J'ai du sang sur mes vêtements. Je n'ai aucun moyen de transport. Je ne connais encore personne dans cette ville, qui pourrait me ramener chez mois. Je met alors mon sac sur mon dos, mon nez dans mon col et je décide de rentrer à pied. 2km. C'est long quand on a la tête qui tourne.

Arrivé chez moi tant bien que mal, je me suis allongé direct. Je n'ai pas mangé. J'ai dormi... jusqu'au lendemain où j'ai pu prendre une bonne douche...

A lire aussi:
Le resto' de la mort: Partie 1!
Le resto' de la mort: Partie 2!
Le resto' de la mort: Partie 3...et fin!!

Publié dans Chronique

Commenter cet article

Rafiki 08/09/2009 06:41

Ben là il t'en est arrivé une bonne !! Je te plains !Perso, les urgences ça me connait ( j'ai un abonnement ).Mais voilà, idem que toi, unjour je débarque avec les pompiers, j'étais mal mal, et la dame vient me poser des questions, me réclamer des papiers.. alors que j'étais limites dans les vappes. Mon homme met le hola, on se retrouve en salle de soin, on me pose des questions sur mes antécédants médicaux, traitements. Et biensur j'étais en plein traitement, et biensur du coup l'interne à refusé de me faire quoi que ce soit, m'a branchée à l'O2 et m'a rebalancée dansle couloir sur un brancard en attendant un médecin. .Sauf qu'au bout de deux heures toujours pas de médecin, chéri a téléphoné au mien, qui a appelé l'hopital, qui m'a enfin prise en charge ( sachant que les lieux comme les salles d'attentes des urgences, c'était clairement à éviter et leur avait été précisé)... Et depuis, mon homme refuse de m'amener à l'hopital ( oui il a tendance à généraliser... je sais ) et je passe donc tout le temps par la clinique, même si c'est  cher.. Mon médecin m'a dit : ben ouais tu payes tes soins, et ta qualité de soin aussi..JE le trouve un peu amer pour le coup, mais c'est vrai que cette expérience m'a un peu refroidie...

tchouf 16/10/2008 22:19

une amie a moi a vécu plus ou moins un cas similaire...Sauf qu'elle s'était un oeil qui voyait double a la suite d'une mauvaise chute avec une frature d'un petit os près de l'oeil...On l'a laissé partir sans médoc pour calmer la douleur et a pied....Vive l'hopital

strange witch 13/10/2008 15:47

1ère réaction : Si on se connaissait mieux je t'aurais dit : non mais ça va pas non de faire le chemin du retour seul à pied à 22h!!!  Ils pouvaient pas au minimum appeler un taxi aux urgences ??Bon j'essaye de me contenir et je me contente de demander : et aujourd'hui comment tu vas ? (c'est peut être pas l'endroit pour dire ça mais c'est vrai que parfois aux urgences on a vraiment l'impression qu'on peut crever et que tout le monde s'en fou (remarque y a pas qu'aux urgences...))

Didou 13/10/2008 02:40

Pas facile de se retrouver de l'autre côté de la barrière... Je me suis retrouvée un jour aux urgences moi aussi : hémorragie, sortir quand même carte vitale et carte de mutuelle, et se rendre compte qu'on n'est pas aux bonnes urgences ! Venue toute seule à l'hopital, pas garée voiture au bon endroit, bloc opératoire à 11 heures du soir, chien tout seul à la maison... Que du bonheur !!C'est pas tout ça, je te raconte ma vie : mais tu vas bien au moins ?

lolotte 12/10/2008 22:13

Coucou Dan!!C'est toujours impressionnant quand on saigne de la tête parce que ça coule beaucoup!! Avec mes 3 gamins j'ai souvent eu droit aux urgences avec les bobos à la tête surtout avec mon fils qui était casse cou petit! Maintenant il a 25 ans et c'est bon: il c'est calmé le bougre!! lolBonne soirée à toi!Bizouxxxxx

Dan 12/10/2008 21:46

Ah oui aussi.... j'ai cherché la personne qui m'avait aidé et j'ai même rappelé les urgences pour le remercier mais il n'a pas laissé ses coordonnées.... je ne l'ai plus jamais revu...Dommage.... quelqu'un qui aide une personne en difficulté, ça devient rare...alors je l'en remercie ici.

Dan 12/10/2008 21:34

CoucouMaintenant ça va mieux. J'ai toutefois gardé quelques séquelles: Une trace sur le crâne, une phobie des barrières et je sursaute à chaque fois que j'entends le clic-clic quand j'agrafe une feuille.Sinon, depuis que j'essaie de ne passer que par les portes, ça va beaucoup mieux. J'ai beaucoup moins de problèmes.En ce qui concerne les papiers (sécu et mutuelle), je refuse carrément de m'en occuper. Je soigne directement les patients qui ont besoin de moi. Je suis même prêt à le faire gratuitement pour ceux et celles qui ont vraiment de moi et qui n'ont pas les moyens de se payer des soins convenables et digne de ce nom!Non, ce qui me dérange le plus dans l'histoire, c'est l'agrafeuse préparée pour un autre et qui finit sur ma tête. Ca, question hygiène, faut avouer que c'est pas top...mais bon à la question de l'interne: Que faites-vous dans la vie? Lorsque j'ai répondu: "je suis étudiant en médecine..." je l'ai vu devenir aussi pâle que moi, derrière mon sang...

KBCE 12/10/2008 20:10

salut ! et bein dis moi, t'aurais pu trouver autre chose pour te passer le temps... :-)))) je rigole bien sur !j'espère que tu vas beaucoup mieux, car tu as eu du courage à rentrer chez toi à pieds !Aller bisous et n'oublie pas ta carte vitale et ta carte de mutuelle la prochaine fois ;)Bye

Jade 12/10/2008 15:10

Quelle aventure !!!Et depuis? Tu en as gardé des séquelles ? Et as tu retrouvé celui qui t'est venu en aide?

éLoO 12/10/2008 13:49

en espérant que tu ailles mieuxbisou

jocelyncharles 12/10/2008 12:17

Le coup de la carte vitale et de la mutuelle est assez amusant.Qu'elle conclusion tires tu de cette histoire?

mathilda64 12/10/2008 10:54

ben mince alors j espere que ca va quand meme meiux bisousssss