Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une obésité, des problèmes.

Quoiqu'on en dise, l'obésité est un handicap dans notre société. Les personnes dites "obèses" ont des difficultés à prendre certains moyens de transport. A trouver de la place. A s'habiller.

A titre d'exemple, on retiendra l'anecdote de la personne qui a été obligé de payer deux places d'avion, auprès d'une grande compagnie aérienne. Ca fait cher la fesse.

L'hôpital est pourtant un lieu d'accueil. Un lieu normalement accessible pour tout le monde. Un lieu où tout le monde se cotoie sur un pied d'égalité. Un lieu où on s'occupe de vous. Un lieu d'où vous ressortez: tout neuf!

Et pourtant...

En France, on ne dénombre pas moins de 8 millions d'obèses. Environ 150 000 personnes atteintes d'obésité morbide et une progression très importante est a noter chez les jeunes au cours de ces dernières années.

Autrement dit, l'obésité n'est pas à négliger. Elle touche de plus en plus de personnes et ce n'est encore qu'un début. 1/4 de la population américaine est obèse.

La prise en charge de ces personnes est donc très importante. Et je met un point d'honneur à adapter chaque prise en charge en fonction de chaque personne.

Et pourtant...

Voici les difficultés de prise en charge que j'ai pu constater:

- Monsieur, nous ne pouvons pas vous opérer en urgence, vous dépassez le poids autorisé par le constructeur de notre table d'opération et cela vous mettrais en danger. Sans compter que vous risquez de la casser.

- Madame, nous sommes désolé mais vous ne rentrez pas dans le scanner. La seule solution pour vous, c'est d'aller passer le scanner à l'école..... vétérinaire. Pour les animaux, ils disposent de scanners ouverts et spacieux. Nous sommes vraiment navrés.

- Monsieur, vous ne pouvez pas faire de rééducation avec une fauteuil roulant pour la simple et bonne raison que vous ne rentrez pas dedans. Nous sommes désolés.

- Madame, nous allons vous donner un lit à barrières. Vous dépassez de chaque côté de sa largeur. Ce n'est pas prudent de vous laisser comme ça.

- Je ne peux pas vous faire la prise de sang. Le garrot n'est pas assez long pour faire le tour de votre bras. Je suis désolé.

- Nous ne pouvons pas vous garder. Nos plus grands brassards à tension artérielle sont trop petits pour vous.

- Vous ne rentrez pas sur le brancard. On ne peut pas vous transférer.

Et ces situations là se multiplient...ça me fait vraiment de la peine d'assister à ça. Mais l'anorexie n'est pas mieux me direz-vous, mais c'est un autre débat.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Bonjour


je suis étudiant en 2éme année IDE,nous abordont le TFE , le questionement sur une problématique.j aimerai avoir des infos avec d autres étudiants sur ce sujet et apports comlémentaires.Et
témoignages de Ide sur les difficultés les plus rencontrées lors de soins pour patient obése hostpitalisé .La mobilisation par exemple , pose de voie veineuse


Je suis partis sur : les difficultés des IDE face à urgence avec un patient obése liés aux probléme du matériel et infracstructure inadapté dans certain service.


Merci par avance


pour me contacter:monsieurtellio@hotmail.fr
Répondre
C


pour continuer la petite liste, je suis également etudiante infirmière effectuant un travail de recherche sur les stratégie d'adaptation des soignants face a la prise en charge de patient
souffrant d'obésité. Je viens demander un peu d'aide aux étudiants ayant travaillé sur ce sujet. merci (claire.cheminat@laposte.net)



Répondre
M


Salut je suis actuellement entrain de faire mon TFE sur la prise en soin des patients obèses et j'ai lu qu'un certain Eric (commentaire N°21 de 12/09 travaillait sur le même sujet pourrais tu me
mettre en contact avec lui pour que nous échangions sur nos recherches


a+ merci



Répondre
E

Bonjour,
je suis etudiant en soins infirmiers (3ème année), votre article sur l'obésité m'a vraiment plus car il rejoint la problématique de mon TFE à savoir: quel est l'impact des représentations
sociales de l'obésité morbides sur la prise en charge infirmière? J'aurai aimé savoir si vous pourriez m'aider à trouver des documents,sites ou autres... afin de me permettre de mener a bien ce TFE
qui je l'avoue est en adéquation avec l'actualité malheureusement. Je serai également ravi d'avoir des conseils et des pistes de réflexions de votre part!!!
A bientôt!!


Répondre
E
Bonsoir,je suis etudiant infirmier en deuxième année et j'aurai aimé faire mon TFE sur les diffilcultés de prise en charge des patients souffrant d'obésité morbide.Auriez-vous des informations ou des conseils suceptibles de m'aider dans mes recherches???Merci d'avance!!!
Répondre
R
Et bien, les campagnes de prévention devraient utiliser ce genre d'arguments chocs. C'est vraiment terrible d'arriver à des situations de ce genre.
Répondre
N
et dans une société fondée sur l'apparence, pas forcément évident à vivre...
Répondre
A
je suis une personne dite " Obése " Tu ma ouver les yeux merci , je voi les choses autremen
Répondre
M
pour moi qui souffre de probleme de poids ca me fait du mal de lire ca mais c est la verite tu as raison d en parler merci dan de penser aux gens differents une fois de plus
Répondre
D
Ah ça!!! C'est clair que la lutte contre l'obésité doit démarrer dès le plus jeune âge si on veut sensibiliser les gens!!Ca passe non seulement par l'éducation des parents, mais aussi par celle des infirmiers, des diététiciennes, des médecins...Quand au fait d'être institutrice et de se rendre compte des goûters pantagruestes, je pense que tu as un peu les pieds et poings liés. Avec l'omniprésence des parents qui n'hésitent pas à venir voir les profs et instituteurs pour un "oui" ou pour un "non", je pense qu'une remarque de ta part sur les goûters peut-être mal intéprétée, bien que certainement justifiée.Les personnes croient se sentir libre de faire ce qu'elle veulent mais elles ne se rendent pas compte que la "liberté" n'existe pas...Bisous @ vous Ps: Bienvenue parmi nous Noir intense 35
Répondre
N
J'avoue que le sujet me touche beaucoup, d'abord parce que je vis dans une région où l'obésité semble percer de plus en plus pour ne pas dire qu'elle devient prédominante ( Alsace ) mais aussi parce que je suis institutrice et que je constate que les goûter deviennent pantagruesques pour les enfants...J'ai croisé des enfants obèses à 5 ans, ayant des difficultés à se mouvoir, et je ne sais comment gérer cela...Les parents se font poser des anneaux gastriques mais ne changent pas l'alimentation de leurs enfants, c'est aberrant !!!Ah au fait, ravie de faire votre connaissance...
Répondre
D
Et on ne parle même pas du calvaire des anésthésistes qui doivent adapter des doses de "cheval" !!!Bisous Dan !
Répondre
L
Un petit coucou pour te souhaiter une bonne soirée!Bizouxxxx
Répondre
J
Bonjour, étant obèse, je confirme que ca pose des difficultés, memem quand on travaille dans le milieu médical (en ce qui me concerne.).Je ne suis par contre pas forcément d´accord de mettre toute la responsabilité de l´obésité sur les parents et sur les mac do.Les médecins, parfois, ne font pas forcément leur role d´éducation :)It´s my opinion .
Répondre
G
Obèse je suis. depuis une dizaine d'années, ce qui corresspond à l'utilisation en continu du fauteuil roulant électrique et l'arrêt d'activités physiques.Polio depuis toujours, ma vie se trouvait "normale"!j'étais handicapée, O.K mais j'ai eu 3 loupiots, me souciais pas du tout de mes séquelles, "normale" quoi...Puis en 1994 je fus rattrapée par le S.P.P.: syndrôme post-polio dont les symptômes sont: douleurs itinérantes, très grande fatigabilité.De handicapée je devenais malade, autre aspect des choses.Je suis allée, sur prescription médicale, dans des services de nutrition divers et variés; mais le hic, c'est qu'ils n'ont rien à proposer à des personnes qui ne peuvent pas marcher tous les jours 1/2heure à allure soutenue... C'est un exemple parmis d'autres inepties du même genre.Que faire à part le jeune absolu? Meme si je trouve une bonne cause pour le faire!!!Nous sommes un nombre important concernés par cette question, qui a une réponse?Rester zen et gros... euh...
Répondre
D
Cher Dan,Bravo pour ton blog dont je me régale à découvrir les articles passés et présents. On se reconnait dans tout cet imbroglio du monde de la santé. Patience et auto-dérision nous permette d'y survivre et de ne pas trop se prendre la tête.Courage donc, Dan, de la part d'une petite interne médecin qui sait combien beaucoup d'entre nous donne pour un peu d'humanité
Répondre
D
Salut tout le mondeL'obésité est réellement un problème de santé publique. Je suis certain que tout le monde connait au moins une personne de son entourage qui est obèse.Allez courage, le monde qui nous entoure s'améliore, non?!
Répondre
L
Coucou Dan,En esperant que dans un proche avenir on prenne des dispositions pour équiper les hopitaux! Il est plus que temps!! Bonne soirée à toi!Bizouxxxxxx 
Répondre
M
Eh oui, c'est bien la triste réalité ...Je mène un combat quotidien contre cette saloperie d'obésité, je suis en train de le gagner et je revis. C'est un véritable fléau qui rend le quotidien terriblement difficile, que ce soit physiquement ou moralement. Il y aurait tant de choses à faire, si petites et si basiques, pour au moins faire diminuer les risques des enfants de devenir obèses. Sans mauvais jeu de mot, malgré les petits efforts mis en place par l'état (qui donnent plus une impression de bonne conscience - les phrases ajoutées dans les spots publicitaires, par exemple), ce problème est pris et géré à la légère. Cela peut aller très loin niveau cause et conséquence, à commencer par le pouvoir d'achat, beau sujet d'actualité, qui ne parmet pas toujours de manger sainement, notamment dans une grande famille. Et encore des tas de choses ...Je ne sais pas ce qui est primordial. Aménager les structures quotidiennes (médicales, dans les transports, etc)  pour les obèses ou mettre vraiment le paquet pour réduire et anéantir (ouh utopie quand tu me tiens!) l'obésité. Tout ça reste un peu paradoxal et en même temps, à l'heure actuelle, je me dis que les deux sont nécessaires. Bouh désolée pour le roman, c'est un sujet qui me tient particulièrement à coeur (voir mon blog) .Votre article reflète vraiment bien des soucis relativement anodins pour la majorité de la population mais vraiment ennuyeux au quotidien pour les obèses.
Répondre
É
j'ai oublié !dans tout ça le + dur c'est le regard des gens. bien sur, dans les cas cités dans l'article, la personne encaisse mais ne prend pas mal..le jugement des autres et trés dur quand on est pas dans la norme.voilà c'est tout sinon je vais parler pendant des plombes :x
Répondre
É
dur de lire ça même si bien sur les membres hospitaliers n'y sont pour rien.l'obesité et l'anorexie sont une maladie. On gave les gamins de mac do et on demande aux demoiselles d'être tj + maigre.je n'ai jamais passé "la barre " de l'obésité mais pour avoir été en surpoid, ça dois être dur d'entendre ça. Moi on me disai que je pouvai pas monter sur les jeux dans les parcs :x notez j'y allé quand même :ppour les enfants c'est aux parents de veiller pour que ça devienne pas une trouble psychologique aprés.
Répondre
L
Pour moi c'est un peu le résultat de la société de consommation. Je pense que c'est difficile d'être obèse mais dans une société primitive, un obèse aurait encore moins de chance de s'en sortir...
Répondre
L
C'est dommage qu'au XXI° siècle, on en soit encore réduit à ça !
Répondre
M
bonjour , Une mise en garde peut être trop tardive , des spots TV pas assez percutants... Cela ne va qu'en augmentant.Retrouver un équilibre alimentaire certes mais bon , les parents encore une fois pour nos tendres chérubins y sont aussi pour bcp ...Tiens ton article , enfin un de tes exemples me fait penser à un épisode du Dr House ( je l'aime lui ) avec le patient obèse et le scan.Bisou
Répondre