Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous en pensez quoi?

Avant-hier.... 17h! La journée est presque finie...Tout est incroyablement calme. Mais en général ca ne dure jamais longtemps....

tuuuuuuutttt tuuut tuuuuuuuuuut tuuut tuuuuuuuut tuuuuuuuut ( ca c'est mon téléphone...oui je sais, la sonnerie n'est pas terrible mais bon, c'est comme ça... on n'a pas le droit d'y toucher)

- Oui Allo?
- Oui, c'est Fabrice aux urgences, salut!! 
- Salut tu vas bien?
- Oui ça va, super!! Vivement le week-end quand même!
- Ouais c'est clair! En plus il parrait qu'il va faire beau...
- Oui, ca va être cool.... Dis moi au fait, je t'apelle pour savoir si t'a une place pour une femme...
- Chambre seule ou double? (l'eternelle question)
- Euh j'en sais rien, t'a qu'a lui donner ce que tu veux... de toute façon elle rentre en urgence alors elle a pas trop le choix
- Oui c'est clair... Bah en seule c'est bon j'ai une place
- Ok , je te la fais monter
- Attend c'est quoi?
- Douleur abdo... un kyste sur l'ovaire qui a pété aparemment
- Mouais... bah fais monter
- Ok c'est parti mon kiki
- Bye
- Bye

Une fois installée dans sa chambre seule...le gynéco monte la voir...

- Bon!! On a un problème! (pas besoin d'être toubib pour avoir remarqué ça...)
- J'ai maaaaaall docteur
- Bon on croyai que c'étai un kyste... aparemment ce n'est pas ça...
- C'est quoi alors???
- Je pencherai pour une appendicite... faites monter un Dr Noa! Dit-il en me regardant
- Elle est apyrétique et bien calmée par le perfalgan aussi... mais je vais le faire monter...

Le Dr Noa arrive quelques minutes plus tard:

- Bon!!! Ce n'est pas une crise d'appendicite, elle a eu une prise de sang?
- Oui... et je lui tend les résultats que je viens de retirer et à leur lecture, le Dr Noa me regarde....On s'est compris!
-
Elle est enceinte conclu-t-il
-
Vous lui annoncez?
- Non, je vous laisse la joie de le faire...
- La joie?
- En général ça leur fait plaisir aux femmes...
- Oui mais là...
- Comment ça ? Me dites pas que vous avez peur..
- Elle a........15 ans...
- Ok je vois.... Y'a sa mere?
- Oui, elle est partie faire les papiers d'hopitalisation là...
- Hum.......

Dans la chambre, la fille fond en larmes a l'annonce de la nouvelle. Et elle nous demande de ne pas le dire a sa mère... Que faire?


Home - accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
mon beauf a connu ce genre de plan , pas evident d'annoncer çà aux parents c sur
Répondre
M
dur cas de conscience mais bon c est quand même a elle de choisir mais ce qui est grave a notre époque bordel les gosses n entendent pas parler du sida???
Répondre
É
bon j'ai lu les réponses ...mais j'poste quand même un com :)cela dis il me semblai bien que l'équipe médicale ne pouvait rien dire à la mercomme quoi Urgences ça aide !espérons que tout ça n'affectera pas la vie de la demoiselle de 15 ans
Répondre
D
Coucou tout le monde!!!Oui en général ces sujets là font polémique. En fait, malheureusement pour la maman... elle n'a pas a le savoir. C'est l'enfant qui décide. Je m'explique:- Pour nous il s'agit d'une grossesse. Du point de vue "médical" sa santé n'est pas en jeu donc rien d'alarmant.Mais il faut savoir que des mineures avortent tout les jours a l'insu des parents au planning familial par exemple. J'ai déjà assisté à des avortements dans un service de chirurgie ambulatoire. J'étai à l'époque stagiaire infirmier.Elles rentraient le matin, on donnai 2 médicaments et le soir elles avaient expulsées l'oeuf....et repartai a la maison. Certaines revenaient tout les 15 jours malgré la prévention et l'éducation sur la contraception.La loi, au moment de l'avortement, stipule simplement que la personne doit être accompagnée par quelqu'un. ( sans précisier de lien de parenté ou autre)En gros, certaines payaient des inconnus, trouvé 5 minutes avant dans la rue, simplement pour l'accompagner. Souvent une copine fesai l'affaire. Ils n'avaient rien à faire. Leur nom ne figure nulle part. On ne leur demande rien. Il font simplement acte de présence. Ils n'ont même pas à parler.Ce qui arrange bien les mineures qui veulent avorter sans l'accord de leurs parents.En ce qui concerne cette petite, on l'a informée sur la contraception/sur les possiblités d'avortements/sur la loi qui régit l'avortement (les délais en France, comment ca se passe) et quand sa mére est revenue nous n'avons rien dit et on l'a faite sortir de l'établissement car, encore une fois, du point de vue médical, nous n'avions plus rien a lui faire.La décision lui appartient maintenant....
Répondre
D
Même si elle conserve ses droits vis à vis de l'enfant, sa mère a le droit de savoir non ? Vu l'âge de la demoiselle, il y a de fortes chances que ce soit les parents (sauf si ce sont les Groseille) qui subissent les inconvénients de l'arrivée d'un nourisson...Quelqu'un a-t-il profité de l'occasion pour lui refaire un p'tit cours sur les nombreux intérêts de la capote ?En 1983 (tu vas tout savoir sur la perte de ma virginité !), les infos sur le SIDA étaient peu diffusées. On en entendait vaguement parler comme une maladie touchement uniquement les homos... Mais pas en 2008 !!!Elle ne va peut-être pas perdre la vie, au sens létal du terme, mais mère à 15 ans...Bises Dan !
Répondre
C
C'est clair que la ça pose un cas de conscience! Moi j'ai vécu une situation du même style en service: un homme qui apprend "officiellement qu'il a le Sida et qui demande "ne dite pas à ma femme ce que j'ai et pourquoi je suis là."!Deux solutions: rompre le secret professionnel et en parler à la femme ou alors assister à une "mise à mort" et être coupable de non assistance à personne en danger!!!!Pour info les médecins ont décidé de ne pas trahir le serment d'hipocrate et ont gardé le secret en évoquent une infection pulmonaire pour motif d'hospitalisation!!!Et ici qu'avez vous fait...?????
Répondre
C
Oulà c'est chaud comme situation.Alors qu'avec vous fait? 
Répondre
J
Sympa comme situation! Je crois que, malgré ses 15 ans, elle est en droit de garder cette information pour elle! Les parents n'ont pas droit de décision pour cette grossesse, ...... enfin normalement.....si je me souviens bien! Donc si elle ne veut pas le dire à sa mère, elle est dans son droit.........le plus sympathique c'est pour vous: que dire à la mère sur les raisons de l'hospitalisation de sa fille maintenant?Et ça c'est terminé comment cette histoire?
Répondre